#AFFELNET : l’étrangeté du calcul des points

Affelnet est un système assez complexe et étrange mathématiquement…

Affelnet est un système de points, et dans ce système, chaque matière donne chaque trimestre un certain nombre de « pré-pré-points » (c’est ainsi que je les appelle, ce n’est pas la terminologie officielle).

Ce nombre de « pré-pré-points » est fonction de seuils (matière par matière, les moyennes entre 0 et 4,99 donnent 3 points, les moyennes entre 5 et 9,99 donnent 8 points, les moyennes entre 10 et 14,99 donnent 13 points, et les moyennes à partir de 15 donnent 16 points).

Ensuite, les matières sont pour certaines regroupées pour faire des champs (Maths tout seul donne le champ MATHS, mais le champ ARTS est la moyenne de Musique et Arts plastiques). Les « pré-pré-points » acquis dans chaque matière (chaque trimestre) sont alors moyennés si nécessaire. Il y a 7 champs :

  • FRANÇAIS : Français
  • MATHS : Maths
  • HIST-GEO : Histoire-Géo
  • EPS : EPS
  • LANGUES VIVANTES : LV1 & LV2
  • ARTS : Arts Plastiques & Education Musicale
  • SCIENCES-TECHNO-DP : SVT & Techno & Physique Chimie

Ces « pré-pré-points » sont ensuite moyennés champ par champ en fonction du nombre de trimestres (s’il y a 3 trimestres, c’est la somme divisée par 3, s’il n’y en a que 2 comme c’est le cas cette année 2019-2020, c’est divisé par 2), et cela donne un nombre définitif de « pré-points » par champ pour l’année.

Ces « pré-points » sont ensuite passés champ par champ dans une moulinette (dite d’harmonisation, qui n’harmonise rien, mais qui se contente de réduire l’amplitude de la variation, en ces jours de Covid19 on dit d’aplatir la courbe) selon la formule suivante :

Points = [( (PPACP)(MoyPPCP) ) / (EcPPCP) + 10 ] x 10.

Où :

  • Points = Points pour l’année pour un champ
  • PPACP = pré-points pour l’année pour ce champ
  • MoyPPCP = moyenne des pré-points pour ce champ de tout Paris
  • EcPPCP = écart type des pré-points pour ce champ de tout Paris
A noter : n’importe quel mathématicien vous le confirmera : diviser par l’écart-type, comme c’est fait ici, cela a un GROS effet de bord : les matières où l’écart type est plus petit rapportent plus de points que celles où l’écart-type est grand.PointsparChamp

D’où ce truc « amusant » : passer de seuil en EPS rapporte presque deux fois plus de points qu’en Mathématiques. Allez, on repart pour une petite série de 20 pompes.

Tous ces points sont sommés après avoir appliqué des coefficients, 5 pour les MATHS et FRANÇAIS et 4 pour les autres champs.

Dans ce cadre, après avoir fait plus de 15000 simulations, on constate que le maximum de points n’est pas de 4800 mais que :

  • le maximum était l’année dernière de 3355 points.
  • le minimum pratique (élève avec des notes un peu en dessous de 10) à 2661 points.
  • le minimum absolu (élève avec 0 partout) à 1901 points.

Cela montre qu’entre un élève « juste passable » (moyenne générale à environ 9) et un « très bon élève » (moyenne générale supérieure à 15 dans chaque champ) la variation est de 694 points seulement, alors qu’elle peut être de plus de 2400 points pour le socle.

C’est pour cela que l’importance du socle est 3 fois supérieure à celle des notes.

N’hésitez pas non plus à parler du simulateur autour de vous. Plus il y aura de monde à l’utiliser, plus il sera possible de faire bouger cette horreur mathématique.

N’oubliez pas que ces chiffres de cette démonstration sont basés sur les résultats de l’année 2018-2019, et que chaque année la moyenne des moyenne des pré-points par champ sera forcément différente de celle de référence. Idem pour l’écart type des pré-points par champ.

Cette page fait partie de notre Dossier AFFELNET 2019-2020