Enseignement à distance – constats et propositions

Et c’est reparti pour la fermeture des écoles et des collèges! Comment faire pour organiser le travail des enfants? Voilà ce que nous allons tenter d’expliquer.

Constat

Le premier constat, un peu tristoune tout de même, c’est que rien, ou presque, n’a changé par rapport au premier confinement. Du point de vue des parents, c’est toujours cette impression de flou, de vague, d’éparpillement et de brouillard qui domine. Sans tout citer mentionnons tout de même ce qui nous gêne le plus:

-Le manque de visibilité à plusieurs jours:

Comment organiser le travail des enfants quand il tombe parfois dans la journée même? Pas simple, voir impossible.

-Une utilisations des outils différentes selon les professeurs

Blog, email, cahier de texte, renvoyer les devoirs ou pas. Les renvoyer par email ou sur le casier PCN… Sans parler de ceux qui posent des visio à la même heure…

Chaque professeur a ses manières et nous devons faire une fiche pour chacun pour savoir comment suivre le travail et communiquer. Perte de temps et d’efficacité garantie…

-Le manque d’homogénéité dans la charge de travail

Les 6ème n’ont presque rien à faire, quand certains 3ème n’ont même plus le temps de respirer. Le travail à distance ne peut pas être une réplique exacte du travail au collège. Le rythme, la productivité, sans parler du contact aux autres, sont différents. Rien que de s’y retrouver dans l’outil, les devoirs, les envois, peut facilement prendre 1h à 1h30 par jour.

Si l’on osait une comparaison avec le secteur du travail privé (qui a en grande partie basculé dans le distanciel depuis un an) c’est comme si chaque élève devait obéir à autant de chefs qu’il a de matière, tout en état lui-même responsable de la coordination de ces travaux… Pas simple…

Les propositions

La solution tient en trois mots: centralisation, coordination, anticipation.

Certaines classes ont très bien réussi, en donnant le rôle de coordinateur au professeur principal, chargé d’établir sur Word un planning jour par jour, matière par matière, reprenant tous les travaux données par les professeurs de chaque matière. Les pièces jointes peuvent y être mises directement.

Le fichier est remis à jour une fois par jour, avec toujours au moins trois jour d’avance. On peut tout à fait imaginer qu’il soit fait pour toute la semaine en avance et ne soit communiqué que le vendredi en fin de journée.

Les méthodes de rendu des devoirs peuvent être les mêmes pour tous, sur la base d’un principe simple: tous les travaux demandés doivent être renvoyés. Sinon, il est impossible de contrôler le travail, sa régularité, sa qualité et d’identifier les décrocheurs.

Faire ce travail en amont, au niveau des responsables pédagogiques, évite de le refaire une fois par élève. Pour une classe, c’est une économie de temps de 30 fois pour la globalité des participants.

Evidemment, il y aurait sans doute beaucoup d’autres choses à faire. Mais rien n’empêche de commencer par le plus simple. Il n’y a pas si longtemps les délégués de classe étaient responsable du cahier de classe, dans lequel le travail était consigné. En cas de doute, tous les élèves pouvaient appeler le délégué pour savoir ce qu’il y avait à faire.

Nous restons à votre disposition pour toute question,