Covid19 et continuité pédagogique

Le ministère vient de publier aujourd’hui un document que nous vous joignons :

coronavirus-covid-19-vademecum-continuité pédagogique.pdf

Il répond à pas mal de questions, et en particulier :

  • Peut-on se rendre au collège de notre enfant pour avoir une information à partir du lundi 16 mars ?
  • Je n’ai plus les codes pour accéder à l’ENT. Comment faire ?
  • Comment dois-je faire pour accompagner mon enfant dans cette période ?
    Je n’ai pas d’ordinateur chez moi. Comment va faire mon enfant pour continuer à étudier ? Comment puis-je récupérer des supports papier de cours ?
  • Combien de temps cette fermeture du collège va durer ? Qu’est-ce qui est prévu en termes pédagogiques ? Mon enfant pourra-t-il continuer à apprendre si cela dure plusieurs semaines ?
  • Mon enfant doit-il faire et rendre tous les devoirs qui vont lui être donnés en ligne ?
  • Comment peut-on avoir les téléphones des professeurs ?
  • Je suis représentant de parent d’élèves. Y a-t-il un maintien des conseils de classe ?
  • Mon fils ou ma fille vont-ils passer son épreuve orale du DNB? A quelle date ?
  • Mon fils ou ma fille vont-ils pouvoir passer les épreuves écrites du DNB? A quelle date ?
  • Les sujets du DNB vont-ils être adaptés à la situation ? (programmes allégés ?)
  • Que se passe-t-il pour l’orientation de mon enfant après la classe de troisième ?
  • Le calendrier d’orientation est-il modifié ?
  • Comment mon enfant va-t-il être accompagné dans ses choix d’orientation ?
  • Mon enfant doit-il faire la séquence d’observation prévue sur une des semaines à venir ?
  • Si je suis convoqué par la direction ou un professeur, suis-je obligé de me déplacer ?

Les réponses de la section « Je suis parent d’un enfant au collège » ci-dessous : Lire la suite

Exercice d’alerte confinement : des résultats qui inquiètent !

Lundi 30/09/19 un exercice d’alerte confinement a été réalisé au collège. 
D’après de nombreux témoignages, il semblerait qu’il y ait eu une grande confusion durant son déroulement :

  • Certains enseignants ne semblaient pas connaître la procédure à suivre.
  • D’autres, décrétant qu’il ne s’agissait que d’un exercice, ont continué à dispenser leur cours normalement, longtemps après le déclenchement de l’alarme, ne s’exécutant qu’après l’intervention d’un membre du personnel du collège.
  • Une mauvaise interprétation sur la nature de l’alarme a de plus précipité les enfants hors du collège alors qu’ils auraient dû y rester confinés conformément aux consignes et aux exercices des années précédentes.

Vous trouverez une version du Plan Particulier de Mise en Sûreté applicable dans les EPLE en cliquant ici et Le guide des parents d’élèves sur la Sécurité des Collèges et des Lycées en cliquant ici.
 
L’attentat de jeudi à la préfecture de police, la localisation particulière de l’établissement indiquent que la sécurité doit être un but permanent. Dans ce cadre, ce cafouillage est très préoccupant et nous souhaitons :

  • Avoir accès au document de retour d’expérience qui permet d’identifier les points forts et les points à améliorer, réalisé par le chef d’établissement une fois l’exercice terminé,
  • Obtenir la garantie que la formation des personnels et enseignants – en poste dès le début de l’année scolaire, partagés entre plusieurs établissements ou arrivant en cours d’année – est efficiente.
  • Les mesures envisagées, comme par exemple la re-planification rapide de cet exercice.

Nous avons écrit à la Principale de l’établissement.